Augmentation mammaire par injections

Dans la culture populaire, les mots augmentation mammaire sont souvent associés (à tort) à une opération chirurgicale. Ces traitements, même si ils ont évolué, restent lourd et peuvent rebuter certaines femmes à tenter l’expérience.

Aujourd’hui, l’acide hyaluronique représente une alternative sérieuse : il est utilisé depuis des années en médecine et en chirurgie esthétique. De plus, il est autorisé depuis 2008 en France.

Comment ça marche ?

Dans l’organisme, l’acide s’affère à la prolifération et à la migration des cellules. Ainsi, les médecins l’utilisent dans une optique d’augmentation mammaire. On l’utilise également pour des opérations concernant les yeux où le visage.

L’injection du produit nécessite une simple anesthésie locale (durant environ 1h) effectuée dans un cabinet médicale. L’incision nécessaire ne dépasse pas 2 millimètres.

Inconvénients

Les effets des injections sont temporaires, il faut donc les renouveler tous les ans (en diminuant les doses au fur et à mesure). L’ augmentation mammaire reste limitée. Cette technique permet de gagner une taille de bonnet. Le produit peut rendre difficile la lecture d’une mammographie.

Avantages

Peu d’effets indésirables sont à constater sur ce type de traitement. Un léger inconfort peut être observé dans les 48h suivant l’injection.
L’intervention chirurgicale est réduite au minimum : absence d’anesthésie générale et pas de cicatrice.

Les effets temporaires de l’acide sont intéressants dans la mesure où l’opération n’est pas définitive. Ce produit est biodégradable et naturellement présent dans le derme.

Pour aller plus loin